Tour d’horizon des offres de support MySQL en 2011 : Synthèse !

Pour finir l’année en beauté et comme je l’avais promis, je vous propose la synthèse de ma série d’article sur les offres de support MySQL.
Il s’agit d’un comparatif des quatre offres qui me semblent les plus pertinentes à ce jour si vous souhaitez souscrire à une offre de support en France :

Je vous invite à lire ou à relire mes articles complets concernant les deux offres que j’ai pu tester personnellement :

Téléchargez la version PDF

[ MySQL is a trademark of Oracle Corporation and/or its affiliates ]

 Indications concernant ce tableau :

  • Le support 24/7 est proposé dans toutes les offres mais dépend du niveau de support souscrit pour certaines de ces offres
  • La correction des bugs prend des formes différentes en fonction des offres
  • Le support de NDB Cluster est généralement associé à un contrat de support à part entière
  • Les outils open source tels que Percona toolkit, XtraBackup, Innotop, MHA ou autres peuvent être utilisés avec toutes les solutions de support présentées ici
  • L’outil de monitoring MONyog est également disponible indépendamment des offres de support. Il est soumis à licence
  • L’outil de sauvegarde ZRM est également disponible indépendamment des offres de support. Il est soumis à licence
  • L’outil de monitoring Zabbix est également disponible indépendamment des offres de support. Il est disponible sous licence open source

Les tarifs ont été volontairement exclus du tableau car ils dépendent évidemment du niveau de support souhaité.

Je vous invite, comme d’habitude, à partager vos retours d’expérience dans les commentaires.

Ce sera mon dernier billet pour cette année, rendez-vous en 2012 !
Bonnes fêtes de fin d’années à toutes et à tous.

Flush Logs #7 : What’s up with MMM ?!

L’actualité MySQL et Oracle sélectionnée par MySQL+
Pour les news en temps réel, suivez-moi sur twitter

Vous pouvez également vous inscrire au flux RSS ou par email pour recevoir automatiquement une notification de publication des nouveaux articles

Un flush logs essentiellement consacré à MMM (multi-masters replication)

En effet, plusieurs acteurs importants de la mysqlsphère ont exprimé cette semaine leurs difficultés avec cet outil remettant même en cause une utilisation possible en production.

J’avais moi même exprimé il y a quelques temps mon sentiment sur cet outil : Pourquoi-mmm-ne-fait-pas-ce-que-jaimerais-quil-fasse/

Les réactions à ces articles sont diverses et variées mais ce soudain intérêt pour cet outil est à mon avis révélateur d’une tendance à vouloir aller plus loin avec MySQL aujourd’hui.
En effet, la réplication est très utilisée avec MySQL et les outils permettant de rendre transparent la promotion d’un slave en master sont rares et parfois peu fiables. Le fait est que chacun a finalement pris le pli de développer ses propres outils ou d’écrire des procédures de promotion manuelle.

Je dis que c’est révélateur d’un changement de comportement mais également de la façon dont on utilise désormais MySQL pour des projets de plus en plus critiques en production. Il est donc normal de se heurter aux mêmes difficultés que l’on a pu rencontrer avec les autres SGBD et de tenter de trouver des solutions plus ou moins pertinentes.

La seule chose qui reste un peu flou après la lecture de ces articles est de savoir quelles solutions pertinentes mettre en oeuvre pour faire du multi-masters ?
Finalement, j’ai tendance à penser que pour l’instant, la réplication MySQL n’est pas conçue pour ça, au moins jusqu’à la version 5.1 (Des améliorations significatives arrivent en 5.5 et 5.6 pour la réplication).

Il faut donc peut-être se poser la question différemment : Est-il raisonnable de faire du multi-masters avec la réplication MySQL aujourd’hui ?

Je n’ai pas de réponse définitive à cette question et vous laisse vous faire votre propre opinion à travers les différents articles publiés dernièrement sur le sujet :
( Lisez aussi les commentaires, ils sont également très intéressants )

Pour le reste de l’actualité MySQL, j’ai selectionné les news suivantes pour cette semaine (on reste un peu dans le monde de la réplication) :

C’est tout pour cette semaine. N’hésitez pas à partager vos expériences sur MMM !

Tour d’horizon des offres de support MySQL en 2011, épisode 2 : SkySQL

Seconde partie de ce tour d’horizon des offres de support MySQL, après les offres proposées par Oracle, je passe ici aux offres proposées par SkySQL.

Retrouvez le premier épisode ici : http://www.mysqlplus.fr/2011/03/tour-dhorizon-des-offres-de-support-mysql-en-2011/

La société :

SkySQL AB se veut l’héritière de MySQL AB et c’est l’alternative la plus populaire en ce moment en ce qui concerne les offres de support MySQL.
Créée par Monty Widenius et David Axmark (créateurs de MySQL en 1995) en novembre dernier, SkySQL est déjà présente dans 13 pays à travers le monde et compte de nombreux partenaires et investisseurs, notamment OnCorps, un groupe d’investissement américain mais également les employés eux-mêmes !

SkySQL a construit un modèle commercial, notamment autour du support de MySQL, en souhaitant préserver les valeurs de l’open source et offrir une alternative viable au support fourni par l’éditeur.

Je vous laisse découvrir la présentation officielle de SkySQL pour en savoir plus : View this web seminar >>

Le service :

Je tiens avant tout à préciser que l’on parle ici de service, pas de produit !
J’entends souvent cette même question concernant le support fourni par des tiers : Mais je vais devoir ré-installer tous mes serveurs ?!

Non, SkySQL supporte la version communautaire de MySQL fournie par Oracle, si vous avez un support chez Oracle et que vous passez chez SkySQL, vous n’avez pas à ré-installer tous vos serveurs avec une version livrée par SkySQL, c’est simplement vos interlocuteurs qui changent pour le support.

L’offre de service proposée par SkySQL se nomme SkySQL Enterprise et s’approche de ce que l’on connaissait avec les offres de MySQL.
On nous propose ici 4 niveaux de suppot : Basic, Silver, Platinium et Unlimited

SkySQL supporte la version communautaire de MySQL comme indiqué plus haut mais également mariaDB et DRBD.
Memcache, Infobright, InfiniDB, Pentaho et Talend sont également pris en charge par le support SkySQL.

Ces différents niveaux de support se différencient par des options, outils, nombre de tickets ou l’accès au support téléphonique.
Je vous laisse découvrir toutes les options disponibles sur le site de SkySQL : http://www.skysql.com/en/products/skysql-enterprise-features

Pour ce service, SkySQL est associée à deux partenaires principaux, Monty Program et Webyog. Le premier fourni le support de niveau 3 de façon transparente pour le client qui ne s’adresse qu’à SkySQL et le second fourni les outils de monitoring.

Les outils :

Deux outils sont proposés avec l’offre de support : SkySQL visual editor et SkySQL entrerprise monitor
Ce dernier n’est disponible qu’à partir de la version platinium du support.

L’outil de monitoring apporte tout ce dont vous aurez besoin pour assurer le contrôle de vos bases de données MySQL, c’est un outil complet en terme de fonctionnalités mais qui manque, à mon avis, d’une interface plus intuitive.

Ce que j’aime dans cet outil, c’est le choix, par exemple, de pouvoir choisir entre le log des requêtes lentes, le log général, le monitoring du processlist ou l’intégration de MySQL Proxy pour tracer les requêtes. On retrouve également un système d’alerte à tous les niveaux, pour les compteurs, le log d’erreur ou simplement lorsque l’instance est indisponible ou redémarre.

La volumétrie des bases et des tables peut être visualisée directement depuis l’interface ainsi que la trace du processlist que l’on peut comparer entre plusieurs serveurs. Cette vue comparative est d’ailleurs proposée pour quasiment tous les visuels de l’interface, ce qui permet d’avoir une vision globale de plusieurs serveurs sur la même page.

Il n’y a pas d’agent à installer sur vos serveurs, l’outil se connecte directement à vos bases à travers une session qui peut être sécurisée via un tunnel SSH.
Autre point fort, l’installation et les mises à jour sont très simples.

Ce que j’aime moins, c’est l’interface peu intuitive mais surtout le dashboard difficile à personnaliser. C’est une interface dans laquelle on ne navigue pas via des graphes, on accède d’abord aux compteurs avec lesquels on peut construire des graphes (exportables en CSV).

Bon, c’est évidemment une question d’habitude et je suis surtout habitué à l’outil d’Oracle. Ici, la philosophie est différente mais les fonctionnalités vont au delà de ce que propose Oracle avec son outil de monitoring et je pense que le partenariat avec SkySQL apportera que du bon dans les mois à venir.

Pas d’outil de sauvegarde proposé par SkySQL mais l’on peut se consoler avec XtraBackup qui offre des fonctionnalités de sauvegardes physiques à chaud en mode open source.

Les tarifs :

Les prix publics sont les suivants :

  • Basic : 400€ / an / serveur : 2 incidents sans support téléphonique
  • Silver : 1200€ / an / serveur : Incidents illimités et accès au support téléphonique en heure ouvrées
  • Platinium : 3000€ / an / serveur : Incidents illimités et accès au support téléphonique 24×7 + appels d’urgence en 30mins + SkySQL entrerprise monitor
  • Unlimited : à partir de 28000€ / an pour un nombre illimité de serveurs + Platinium + interventions sur site pour un état de santé de votre architecture

Offre de support SkySQL : http://www.skysql.com/en/products/skysql-enterprise-features

Rendez-vous dans les prochains épisodes pour découvrir les offres de fromdual, Pythian et Percona..
N’héstez à apporter votre propre expérience dans les commentaires.

Tour d’horizon des offres de support MySQL en 2011, épisode 1 : Oracle

Vous n’êtes pas sans savoir que MySQL et Sun appartiennent désormais à Oracle.
Les offres de support proposés désormais par Oracle pour MySQL ont donc évolué et le rachat a également permis la multiplication d’offres de support alternatives à celle de l’éditeur.

Bonne nouvelle, donc, pour les clients ou futurs clients car la concurrence a souvent du bon, surtout lorsqu’elle se met en ordre de marche !

Je vous propose donc ici un tour d’horizon (non exhaustif) des différentes offres de support MySQL en plusieurs épisodes.
Je n’ai pas encore le recul suffisant pour vous donner mon avis personnel quant à la qualité de ces services, mais rendez-vous au dernier épisode pour avoir mon modeste sentiment vis à vis de la question que tout le monde se pose :

Quelle offre de support choisir pour MySQL ?

Ce qu’il faut comprendre du support Oracle pour MySQL

Je commence par le commencement, le support fourni par l’éditeur.
Je précise que contrairement à ce que l’on a pu lire lors de l’annonce de ces nouvelles offres de support par Oracle,  la version communautaire de MySQL est toujours proposée gratuitement au téléchargement : http://dev.mysql.com/downloads/mysql/
Nous parlons ici d’offres de support, pas de fonctionnalité du produit !

Le service :

Il y a maintenant deux niveaux de support identique à ce que l’on retrouve pour le support Oracle (pour ceux qui connaissent) :

  • Standard Edition
  • Enterprise Edition

Ces deux éditions comprennent Oracle premier support pour MySQL qui vous donne accès au support technique 24/24 et 7/7 pendant toute la durée de votre contrat, pour un nombre illimité de tickets ainsi que l’accès à une base de connaissance technique.

Ces offres vous donnent également accès à une version commerciale des binaires MySQL ainsi qu’à toutes les mises à jours associées.
La version Enterprise se différencie de la version standard par des options supplémentaires :
  • Support du partitionnement : Bien comprendre que la fonctionnalité de partitionnement est présente en version standard ou communautaire mais vous ne pourrez pas solliciter le support en cas de problème excepté si vous avez un niveau de support Enterprise
  • MySQL Enterprise Monitor : Outil de monitoring de bases de données
  • MySQL Enterprise Backup (anciennement InnoDB hot Backup) : Outil de backup physique à chaud

Il est à noter que depuis ces nouvelles offres, les produits tiers comme DRBD ne sont plus supportés.

Les outils :

En plus des binaires spécifiques, 3 outils sont proposés dans le cadre de la licence commerciale, MySQL Enterprise Monitor, MySQL Enterprise backup et MySQL Workbench. Attention, pour les deux premiers produits, ils ne sont disponibles qu’en version Enterprise.

Je reviens rapidement sur la version commerciale des binaires MySQL qui vous permettra notamment d’avoir accès aux nouvelles versions plus rapidement qu’avec la version communautaire. Pour l’instant, en revanche, on retrouve exactement les mêmes fonctionnalités dans les versions commerciale et communautaire.

MySQL Enterprise monitor est, comme son nom l’indique, un outil de monitoring de vos bases de données MySQL.
Je ne rentre pas dans le détail des fonctionnalités qui restent classiques pour un tel outil : Advisors, alertes mail ou SNMP, dashboard, compteurs sous forme de graphes, état de la réplication…

Ce que j’aime dans cet outil, c’est son approche axée sur les graphes, c’est un outil très intuitif, l’esprit de simplicité qui caractérise MySQL existe aussi ici au niveau de l’interface.
La vision globale pour la réplication permet de garder un oeil sur l’état de toutes vos réplications en place, très utile !
Mais le vrai plus est à mon avis le Query Analyser permettant de travailler de façon optimale sur les requêtes consommatrices.

Ce que j’aime moins, c’est l’utilisation d’agents à installer sur chaque serveur, pour les mises à jour, si vous avez plus de 5 serveurs, ça commence à être un peu laborieux. De plus, certaines fonctionnalités manquent encore à mon sens : Analyse du log d’erreur, du log des requêtes lentes ou des paramètres des instances…
Mais ce qui me gène le plus est que la fonctionnalité que je trouve la plus séduisante est également la moins fiable. En effet, le Query Analyser est un outil intrusif qui s’appuie sur MySQL Proxy et ajoute un point de failure à votre architecture puisque les clients doivent forcement passer par le proxy pour que Query Analyzer puisse fonctionner.
J’ai moi même relevé au moins un bug empêchant l’utilisation sereine de ce produit en production. De plus, MySQL Proxy est pour l’instant toujours en version 0.8.1 alpha !

Ça reste malgré tout un excellent outil de monitoring pour MySQL.

MySQL Enterprise backup est un outil permettant de faire des sauvegardes physiques à chaud de vos bases de données, éventuellement compressées.
Rien de miraculeux ici, ne vous attendez pas à une interface graphique évoluée, il n’y en a pas, c’est un outil en ligne de commande à installer sur chacun de vos serveurs.
Attention également à la notion de sauvegarde à chaud qui permet effectivement de sauvegarder sans blocage de production mais uniquement si vous utilisez exclusivement le moteur InnoDB. Si vous avez des tables MyISAM, par exemple, un verrouillage global sera nécessaire pour réaliser la sauvegarde.
Il n’y a pas non plus de fonctionnalité d’encryption des backups.

Bref, on attend un gros effort de la part d’Oracle pour cet outil, notamment en ce qui concerne la centralisation des backups et la consolidation des informations sur les sauvegardes dans une interface graphique.

Cet outil a néanmoins le mérite d’exister dans l’offre de support car si vous connaissez un peu MySQL, vous savez qu’il n’existe pas des dizaines d’outils permettant de sauvegarder vos bases.
Sans être révolutionnaire, si vous êtes clients du support MySQL/Oracle, je ne peux que vous conseiller d’utiliser cet outil.

Je ne m’attarde pas sur MySQL Workbench qui est un outil tout en un d’administration, de conception et de développement. Je vous laisse vous faire votre avis puisqu’il est possible de télécharger une version communautaire de cet outil.

Les tarifs :

Les prix publics sont les suivants :
  • Standard : 1584€ / an pour 1 serveur équipé de 1 à 4 sockets physiques (de 1 à plusieurs cœurs par socket)
  • Standard : 3156€ / an pour 1 serveur équipé de 5 sockets ou plus
  • Enterprise : 3948€ / an pour 1 serveur équipé de 1 à 4 sockets physiques (de 1 à plusieurs cœurs par socket)
  • Enterprise : 7896€ / an pour 1 serveur équipé de 5 sockets ou plus

MySQL commercial licence : http://www.mysql.fr/products/
Oracle premier support : http://www.mysql.fr/support/

N’héstez à apporter votre propre expérience dans les commentaires et poursuivez votre lecture :